Brenda Mouk

les bombes akomik sauvent le mondeLes Mouk de Bousbecque

Brenda Mouk a grandi à Bousbecque, charmant village rural connu pour son lac riche en esturgeons. Élevée dans une famille de cinq enfants avec un père alcoolique au chômage et une mère caissière dans un supermarché, les perspectives d’avenir n’étaient pas très florissantes pour cette jolie fille. Pourtant, toute jeune, elle manifeste son intérêt pour la politique et sera la première de la famille, alors âgée de 13 ans, à participer aux manifestations des élections présidentielles houleuses de 2022 en vendant du café sur le bord de la route. Interviewée par un journaliste, elle jure même que dans dix ans minimum elle aussi se présentera aux élections présidentielles!

L’abandon des ambitions

Mais, d’après elle, mal orientée dans ses études du fait d’une trop grande précocité intellectuelle, et au vue de ses faibles moyennes (toujours dues à ce même problème de précocité) elle peine à obtenir son bac pro secrétariat et se retrouve trop vite catapultée sur le marché du travail… Elle affirme aussi avoir perdu l’espoir de faire de longues études du fait de la triste situation financière de la famille Mouk… Après avoir fait quelques périodes d’essai infructueuses par ci par là, ayant notamment refusé de satisfaire quelques patrons libidineux, Brenda commence à perdre espoir d’exercer son métier un jour…

Un poste en or auprès de la Présidente

C’est alors que par hasard, en faisant les soldes chaussures, elle tombe sur une ancienne amie du Bac pro : Kelly, dont le père fréquente la même salle de gym que Guy Dedroit, conseiller de la présidente de la République, Madame Pluvite Quessa. Brenda lui avoue alors, quelques boutiques plus tard, son rêve de toujours : travailler au plus près de la Présidente. Un CV, une lettre de motivation, et un entretien plus tard, Brenda est engagée de suite. Madame Quessa était justement en pleine recherche de sous-fifres correspondant exactement au profil de notre héroïne, exécutant à merveille les ordres sans se poser, et sans poser du même coup de questions. Des jeunes filles simples qui n’iraient pas fouiner dans les affaires d’état et accompliraient tout simplement leur tâche.

La période d’essai est un succès, Brenda n’a qu’un seul défaut, taper lentement au clavier,  avec deux doigts (un doigt par main) mais avec plus d’entraînement elle espère des progrès rapides. Vivant désormais pour le bien de l’état en travaillant 50h par semaine pour un salaire de misère, Brenda a trouvé son équilibre et la vie dont elle a toujours rêvé : monter à la capitale afin de servir sa nation. Quel beau parcours!

Retrouvez Brenda Mouk, dans les Bombes Akomik sauvent le Monde, à partir du 21 Mars 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *