Louane Porsche

les bombes akomik sauvent le mondeUn destin tout tracé

C’est la fille de Laurent Porsche, le haut fonctionnaire qui fut préfet, directeur de cabinet ministériel, directeur de la chaîne TF8 et enfin conseiller en communication de la Présidente de la République Pluvite Quessa. Sa mère Caroline, également dans le milieu politico-médiatique, s’est démarquée des autres présentatrices politiques souvent austères grâce à une paire de jambes sublimées par le port d’escarpins de luxe. Selon elle, le journalisme et la politique, c’est une affaire de famille : toutes les portes s’ouvrent quand elle se rapproche du pouvoir en épousant un homme haut placé, puis elle poussera naturellement sa fille dans la même voie qu’elle.

Comment devenir quelqu’un

Louane est une enfant jolie mais un léger surpoids menace sa future carrière. Agée de 14 ans, ses parents décident donc de la placer en internat au C SAIN, le Centre Spirituel d’Amincissement Intensif  Néoconservateur « Je jeûne donc je maigris, un esprit droit dans un corps sain » où on lui enseigne la rigueur à tous les niveaux. Son caractère assez docile permet d’en faire une citoyenne obéissante et qui ne (se) pose pas de questions.

De niveau scolaire plutôt moyen, elle intègre tout de même l’Institut Supérieur de Formation au Journalisme (40000 euros l’année payé d’avance). En parallèle, elle est pistonnée pour devenir l’égérie d’une grande marque de prêt à porter, ce qui lui ouvre l’accès au monde des médias. Le lien avec sa mère, déjà connue pour ses belles jambes, marque les esprits et Louane est désormais devenue une « people ».

Les démons secrets de Louane

Son père l’installe au poste de présentatrice politique de la chaîne TF8. Sa carrière se déroule sans heurts, Louane avance sagement dans les clous que l’on a plantés pour elle. Pourtant, au plus profond d’elle-même, elle rêve d’être clown-trapéziste itinérant, mais ça elle ne le dit à personne.

Son défouloir : les plateaux télé, sur lesquels elle laisse parfois transparaître sa fantaisie refoulée depuis l’enfance, en exécutant des chorégraphies fugaces et impromptues, que les spectateurs prennent pour une simple animation de bon aloi. Comme on le lui a enseigné, « Pour que le spectateur accroche, il faut étonner, pour qu’il ne décroche pas il faut surprendre toutes les 5 minutes au moins ». Alors Louane évacue ses démons en se donnant à 200 %, même 999999 %, voire plus encore, et elle se prépare d’ailleurs en ce moment même à mener le grand débat final de l’élection présidentielle de 2037.

Comme convenu avec Madame Quessa, elle a déjà dans sa poche l’enveloppe contenant le nom du vainqueur (chuuut, on est encore officiellement dans un état démocratique !), et oui, tout est prévu, sauf quelques étranges pas de danse mal contenus…

Retrouvez Louane Porsche dans la pièce les Bombes Akomik sauvent le Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *